mercredi 10 juin 2009

Nicolas 1er tourne au vert

Le Bien-Aimé Nicolas 1er a fait l'autre jour une chute qui aurait pu avoir de tragiques conséquences. L'empereur venait de prendre un bain dans la baignoire en or massif offerte par de riches admirateurs du Texica, lors d'un voyage officiel. Sortant de l'eau, Sa Majesté mit le pied sur une savonnette abandonnée étourdiment au sol par l'impératrice Lala…, et chut. Un moment on craignit le pire, car le crâne génial du Bien-Aimé avait heurté la baignoire, il gisait en pâmoison sur le carrelage. Alertés par Sa Gracieuse Lala, le bon Saint Henri et Cloclo le Béant, aussitôt accourus, peinaient à dissimuler leur angoisse. Loués soient pourtant le ciel et la titanienne constitution du Bien-Aimé, car il se releva par ses propres moyens au bout de quelques minutes. Que croyez-vous qu'il fit alors? Eh bien, au lieu de prendre le repos auquel on l'incitait, Nicolas 1er mit à profit la présence de ses meilleurs collaborateurs afin d'improviser une séance de travail. «Le moment est venu pour mon beau pays Franchois de virer sec dans l'énergie renouvelable, messieurs!» dit-il, au grand ébahissement du petit auditoire. «Sire, ne devions-nous pas envisager ce matin le remaniement du gouvernement? s'étonna le bon Saint-Henri. Et puis-je me permettre de rappeler que vous avez décidé, il y a peu, la construction de deux centrales nucléaires supplémentaires? —M'en fiche! Désormais, à chaque neuro dépensé dans l'atomique, on déboursera un autre neuro pour les énergies renouvelables. —Ça coûtera cher à la cassette, Majesté: le nucléaire a reçu environ 500 milliards… Vous allez donner la même chose pour les moulins à vent? dit Cloclo le Béant. —Moi! T'es con, ou quoi? D'abord, j'ai dit à partir de désormais, et désormais ça commence après-demain. Ensuite, il va falloir que vous m'inventiez un bonne petite taxe pour ça… Mais attention: faudra la baptiser autrement, vu que Taxe, c'est pas populaire. —Soyez tranquille, Sire, nous trouverons quelque chose…, du genre CSG: contribution solaire généralisée, dit le bon Saint Henri. —Ou RDR, remboursement de la dette radioactive, Majesté, ajouta le Béant pour ne pas être en reste. —Vous vous débrouillerez, le vocabulaire, c'est votre job.—Le succès des écolos aux élections Œuropéennes vous inquiète, Sire? —Non, mon bon Riton, il m'arrange! Tout à l'heure, pendant que j'étais rétamé, je me disais: putain, personne m'aime dans ce pays, même les savonnettes! Et d'un coup, ça m'est revenu que Lala n'achète que du savon à l'huile d'olive et au lait cru d'ânesse, sans conservateur… Tu me suis, le Béant? —J'essaye, Majesté. —Lala aime le bio, et Lala m'aime aussi… Qu'est-ce que ça prouve, hein? —Que vous êtes bio, Sire! —Bravo Riton! Les Franchois aiment les écolos, alors il suffira qu'ils sachent aussi que je suis bio pour qu'ils m'aiment davantage. Je vais récupérer la sympathie du peuple pour les défenseurs de l'environnement, voilà. L'important, c'était de leur fourguer le nucléaire, et c'est déjà dans la poche. Maintenant, on va leur faire payer des subventions aux moulins à vent, à l'énergie solaire, et tout le bazar. On leur dira: voyez comme l'empereur finance les énergies renouvelables, voyez comme il est vert! —Majesté, les mots me manquent devant un opportunisme aussi admirable! —C'est un compliment, ça? dit Nicolas 1er, fronçant les sourcils. —Ça l'est, Majesté. L'opportunisme et la baraka sont.… heu… les deux mamelles nourricières du grand homme d'état. Il fallait que vous glissiez sur une savonnette au lendemain des Œuropéennes, il fallait qu'elle fût bio, pour que l'idée vous vînt de créer un impôt bio, c'est à dire sans esprit conservateur par définition… Ce n'est pas donné à tout le monde!»

10 commentaires:

Monsieur Poireau a dit…

J'adore les aventures de notre Bon Nicolas 1er, c'est un régal.
Ainsi, il va maintenant nous inventer le nucléaire écologique ? Garantie sans phostate et tout tout ?
:-))

[«L'opportunisme et la baraka sont les deux mamelles nourricières du grand homme d'état.» Tu la fais imprimer sur des tee-shirts, j'en achète un de suite !!!].

MACAO a dit…

Que c'est chouet de te lire dans les aventures de Nicolas 1er !
En fait c'est un homme politique bio dégradable mais ma question est:dans combien de temps?

Le coucou a dit…

M Poireau,
le nucléaire, c'est vert, mais on l'ignore! Il suffit de passer la nuit dans l'obscurité, au chevet d'un irradié (de Tchernobyl par exemple), en lisant son journal, pour le découvrir.
(le tee-shirt, c'est une idée à méditer, ça!)

Macao,
l'homme politique bio-dégradable, c'est vraiment excellent! Il paraît que ça prend tout de même cinq ans, au mieux, dix le plus souvent…

Eric a dit…

Finalement, la tête de Cohn Bendit ne me console pas de la mort d'Omar Bongo, ou plutôt c'est le contraire: la mort d'Omar Bongo ne fait pas passer Cohn Bendit.

HERMES a dit…

La taxe carbone pour carboniser les centrales atomiques qui rapportent de l'argent pour nous permettre de payer la dite taxe. Quoi de plus logique? Cher Coucou, ne seriez-vous qu'un emm...?

Katchina a dit…

Messire Coucou, j'adore vous lire dans ce style de pamphlet … :-D

Mlle ciguë a dit…

Je dis comme Poireau: «L'opportunisme et la baraka sont les deux mamelles nourricières du grand homme d'état.», excellent ! Si tu pouvais en faire aussi des petits hauts féminins, j'achète !

Le coucou a dit…

Eric,
je préfèrerais quand même passer une soirée avec Cohn Bendit qu'avec Omar Bongo. Surtout depuis qu'il faudrait pour cela organiser une séance de tables tournantes…

Hermes,
oui, je crains de n'être que ça… La logique du pouvoir est impeccable: plus c'est gros, mieux ça marche.

Katchina,
vraiment, vous me comblez! :-)

Mlle Ciguë,
j'avais mal lu, sur le coup, et j'ai pensé à un maillot deux-pièces: l'opportunisme à droite, la baraka à gauche. Enfin, tu imagines…

Mlle ciguë a dit…

heu... j'achète aussi !

Le coucou a dit…

Mlle ciguë, bon, je me mets dès demain en quête d'un atelier de couture. ;-)