jeudi 23 septembre 2010

Draguignan: + 40% , à quand la grève générale ?


En partant manifester, ce matin, j'écoutais de fort mauvaise humeur les propos hypocrites de la poignée de jaunes de France Inter… Productrice et journalistes croyaient sans doute se dédouaner du mauvais coup qu'ils portaient au mouvement de grève dans leur maison, en traitant des retraites et de la journée de protestation. Avec une cautèle de jésuites, ils distillaient des propos laissant entendre que la mobilisation pourrait peut-être bien ne pas tout a fait atteindre le niveau espéré par les syndicats. De quoi ôter l'envie d'aller défiler à ceux et celles qui hésitaient encore à le faire, et de quoi donner un petit coup de main discret à Sarkozy…

Difficile de dire en milieu d'après-midi ce qu'aura été en définitive la mobilisation au niveau national. Mais en tout cas, dans le Var, nous n'aurons pas à rougir : 28 000 manifestants à Toulon.
Et nous étions 3 500 à Draguignan : 999 personnes de plus que lors de la précédente journée d'action du 7 septembre qui, pour mémoire, avait réuni 2 501 personnes. Ce qui traduit une progression de presque 40% ! (calcul confirmé de tête par Nicolas, c'est dire!)











À Draguignan, il y avait Céleste et Hermes, comme d'habitude, et d'après ce que l'on raconte ailleurs, il y a eu du monde partout : voyez par exemple chez ValLeNain, ou chez Gaël —en vidéo s'il vous plaît !

8 commentaires:

Mlle ciguë a dit…

Il a une bonne tête Woerth sur ce billet, non ?

Le coucou a dit…

Mlle Ciguë,
oui, avec un nez rouge, on pourrait le prendre pour un clown Auguste… Mais j'ai dû changer l'échelle en vitesse: ça gomme plein de défauts…

Lutopick a dit…

Bonjour, j'étais à Toulon, et il y avait beaucoup de monde, le fond du cortège s'est mis en branle 45 minutes après le départ des premiers, c'est dire. De plus un petit groupe FO en fin de défilé s'est fait ouvrir la route jusqu'à la préfecture pour réclamer d'être reçu par le préfet. Nous étions cette fois encore plus nombreux que les autres fois.

GdeC a dit…

@le coucou : grève générale ? tu crois que ça va être possible ? Et suffisant... moi, je crois qu'avec de tels sourds, va falloir frapper un peu plus fort. Et pas seulement avec nos talons dans les rues...

le-gout-des-autres a dit…

Tu parles des jaunes de France-Inter...
Si tu avais entendu le 23 au matin RMC (chez eux, c'en était même risible, on aurait cru une compilation des commentaires de "France Libérale", non seulement ils nous prenneent pour des c... mais en plus on est prié de faire semblant de ne pas s'en apercevoir), Europe et RTL, tu saurais ce que sont de vrais jaunes.
Au moins, ce matin, sur France-Inter, le billet de Fraçois Morel, avec tact mais avec la férocité qui sied à un humoriste, a fait un excellent portrait de notre nabot énervé...

Le coucou a dit…

Lutopick,
c'est l'écho que j'avais eu aussi de la manif de Toulon. Bravo !

GdeC,
grève générale ? Aucune idée de la possibilité d'y parvenir, et d'un autre côté, je ne perds pas de vue que je suis indépendant, et donc qu'il m'est facile de prôner ce genre de mouvement…

Le-goût-des-autres,
je n'écoute pas les radios commerciales dont tu parles: trop de pub, de musique à dégueuler, sans parler de l'orientation libérale (et il doit être difficile de se mettre en grève dans ces boites)… France Inter est un service public, c'est en cela que le fait de n'avoir que très partiellement fermé l'antenne est un acte anti-grève. À rapprocher de la communication du gouvernement qui annonçait une moindre mobilisation avant le début des manifs : si ce n'est pas de la synchronisation, c'est quoi?

mike hammer papatam andropov a dit…

Je confirme, foule des grands jours à Rennes.

Le coucou a dit…

Mike,
bravo les Rennois !