vendredi 24 septembre 2010

Embrouilles en coulisse ?


Pendant que Nicolas Sarkozy et son secrétariat exécutif font de la provocation en manipulant les résultats de la journée de mobilisation, il semblerait qu'au PS on fasse un peu la même chose dans un autre domaine. Ainsi, Claude Bartolone se serait dit persuadé «qu'il y aura comme candidature, ou celle de Dominique Strauss-Kahn ou celle de Martine Aubry». Par conséquent, il existerait une entente entre ces deux poids lourds du PS, afin de se débrouiller pour que les primaires ne soient qu'une formalité, et que le choix réel ait déjà été pris par l'appareil dirigeant. Les militants seraient une fois de plus filoutés, les sympathisants comme moi aussi. J'espère avoir mal compris, ou bien que la réaction des autres candidats potentiels et des militants empêchera cet arrangement entre amis…

Il vaudrait mieux avoir un autre choix demain qu'entre NS et DSK : autant choisir le pire, la Ve n'y survivrait peut-être pas. Ah ! si nous pouvions enfin entendre dans la bouche de l'un(e) ou l'autre des prétendants à la confiance des Français, la promesse d'une autre république! Quelqu'un qui s'engagerait à mettre au panier la Constitution trafiquée par N. Sarkozy…

Tenez, puisque nous parlons de Sarkozy: ne pourrait-on rappeler que ce truqueur, après s'être fait octroyer des pouvoirs exorbitants, s'est empressé de mettre au rancart les contreparties qu'il avait fait miroiter aux yeux du bon peuple ? Où est passé le référendum d'initiative parlementaire, qui aurait permis aux Français, via leurs députés, de s'opposer à la privatisation de La Poste, et surtout à la réforme des retraites? Où est passé la définition de la responsabilité du président ? Au lieu de ça, nous restons avec un irresponsable gouvernant en autocrate, soupçonné de délits qui pourraient le priver de toute légitimité (le Karachigate, le financement de sa campagne politique via les Bettencourt)…
Est-ce trop demander que d'espérer un vrai choix entre des candidats, des candidates, crédibles pour nettoyer les Écuries d'Augias?

12 commentaires:

mtislav a dit…

Les manifestants sont flous. D'où la difficulté pour les compter.

Le coucou a dit…

Mtislav,
j'arrive à faire un flou sans iPhone, tu pourrais admirer !

captainhaka a dit…

"En attendant ne tombons pas dans l'antisarkozysme systématique" à force de vouloir faire de l'opposition réfléchie et raisonnable, je crains que la gauche ne soit " raisonnablement"
battue en 2012.

toff de aix a dit…

et un second tour marine/nicolas, vous y avez pensé? Parce qu'à mon avis on s'en approche à grand pas

laetSgo a dit…

personnellement, je suis très dubitative quant à une candidature de DSK, malgré tous les sondages franco-français qui le poussent et lui assurent une victoire certaine (2 ans en avance, c'est très fort, mais tous les pays ne peuvent s'enorgueillir d'un IPSOS ou d'un IFOP ou d'un Opinionway !). M'est avis qu'il lorgne bp plus sur la présidence de l'UE ! Et puis franchement, après avoir été patron du FMI aka, Maitre du Monde, c'est bien petit et étriqué, la France ! et pis y'a que des grèvistes et des révolutionnaires qui refusent obstinément de se convertir au culte du Grand Kapital et de la Concurrence Libre, Non-faussée et Éternelle, alors zut quoi ! Autant ne pas attirer les emmerdes !

pazmany a dit…

Ségolène sera t-elle à nouveau la candidate contre les apparachiks ?

En tout cas un nouveau candidat vient de se déclarer : Christian Pieret ancien ministre de l'industrie de Jospin.

http://www.jeune-garde87.org/2010/09/24/primaires-au-ps-comment-maintenir-lunite/

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Le coucou a dit…

Captainhaka,
je suis du même avis. Sarkozy est au-delà de l'admissible, l'opposition devrait depuis longtemps demander sa démission quotidiennement.

Toff,
oui, bon, nous verrons… Enterrer la 5e d'une façon ou d'une autre…

LaetSgo,
pourtant DSK se comporte exactement comme s'il briguait la candidature officielle du PS. Il fait en sorte de revenir de temps en temps pour qu'on ne l'oublie pas. Les photos qui le mettent en valeur, fréquentant des chefs d'états, sont opportunément diffusées chez nous. Et surtout ses proches en politique ne cessent d'œuvrer pour lui en coulisse.

Le coucou a dit…

P-S pas d'anonyme ici, surtout pour une pub. Je suis partisan de l'Europe, en dépit de ses défauts. M. Asselineau, non.

Le coucou a dit…

Pazmany,
je viens de suivre le lien, qui mène à ton billet, bon du reste, mais je croyais déboucher sur Pieret…

Monsieur Poireau a dit…

Allez, on parie que s'il sent le vent tourner en sa défaveur, Sarkozy fera voter les outils permettant au bon peuple de virer son successeur ?
Cynique un jour, cynique toujours ! :-))

[Tu as raison, tu floutes mieux sans iPhone ! :-)) ].

Le coucou a dit…

M.Poireau,
à part le référendum d'initiative parlementaire, pas facile à mettre en œuvre, mais qui reste à activer, je ne vois pas trop ce qu'il pourrait faire pour trouer le siège d'un successeur…
Il faudrait changer la constitution !