dimanche 20 mars 2011

À vaillans cuers, pas de rébus impossible

À vaillans cuers, riens impossible : telle était la devise du héros de mon rébus d'aujourd'hui. Si j'en crois le Mourre —mon phare en histoire plutôt que ma bible, laquelle se trouverait davantage du côté de Michelet—, il avait commencé dans la vie par se compromettre avec un faux-monnayeur. Et pourtant, ce n'était pas un jeune issu des «quartiers», comme on dit de nos jours, à moins de parler de celui des pelletiers où son père tenait grosse boutique.

Sa biographie est d'abord celle d'un homme d'affaires heureux, avec tout ce que cela suppose de trafics plus ou moins ragoûtants. Si son nom a trouvé place dans les petites énigmes de ce blog, c'est qu'il fut aussi le ministre des finances du roi en un siècle où ce titre n'existait pas encore. Un homme flamboyant, comme son temps permettait qu'il y en eut, le cuer si vaillan qu'il s'éleva assez pour tomber de haut.

Ceci dit, ce rébus était très simple, mais cela n'a pas suffit à rassembler assez de gagnants pour battre le record de novembre 2010, lequel était de 24 bonnes réponses. Ce soir, ils sont néanmoins onze à mériter tous mes compliments : Gildan, Zette, la famille Castor, ZapPow, Nefisa, Anne de Mars, Éric Citoyen, Lol, Mtislav, Claribelle. Bravo à eux !

4 commentaires:

Gildan a dit…

Yeessssss !!!!!
Prem's !!!!!!!!
Trop fort !
;)

Le coucou a dit…

Double bravo, c'est vrai que tu étais le premier !

Nicolas a dit…

Hé ho ! Tu aurais pu signaler que j'ai trouvé pour la premier fois ! (mais je ne peux pas répondre officiellement étant administrateur du blog)

Le coucou a dit…

Nicolas,
mince, désolé ! C'est vrai, j'ai oublié… J'étais particulièrement à la bourre ce soir, au moment de fermer.