mercredi 22 octobre 2008

La conversion de Nicolas Sarkozy

Lundi, j'évoquais la mission que Sœur Emmanuelle me semblait devoir assumer si son envol la menait au paradis. J'ai fais une double erreur, je dois l'avouer. La première, c'est que les sous-entendus de mon billet mettaient en doute l'existence même du paradis. Or, il semble que je me sois trompé : Sœur Emmanuelle a bel et bien rejoint les cohortes célestes. En effet, à peine arrivée à destination, elle nous a passé une sorte de coup de fil. Je veux dire qu'elle a accompli un miracle, mais pas celui que j'attendais. Ce fut ma seconde erreur. J'imaginais qu'avec son grand cœur elle aurait intercédé en faveur de Dominique Strauss-Kahn, le tirant de sa mauvaise affaire étasunienne … Eh bien pas du tout ! Sœur Emmanuelle s'est désintéressée du pauvre homme qui semble, du coup, mal parti. Son attention, sa mansuétude se sont bel et bien portées sur Nicolas Sarkozy. Oui, le pire d'entre nous, ses anciens compatriotes ! Il n'aura échappé à personne, je suppose, que le Consul de France a fait un aveu de taille au parlement européen :
«Suis-je devenu socialiste? Peut-être»
N'est-ce pas miraculeux? Au lendemain du décollage de Sœur Emmanuelle, l'homme qui a vidé les caisses de la France, accablé les malades les plus pauvres de franchises médicales, favorisé impudemment ses riches copains, mené un train de crésus sur le dos d'un peuple fauché, et j'en passe…, cet homme est devenu socialiste!
J'entends déjà ricaner certains, et si je suis leurs regards, je dois reconnaître que leurs doutes paraissent à première vue justifiés.
Socialiste, un type qui distribue l'argent public aux banquiers douteux sans même imposer la participation de l'état à leurs décisions? Socialiste, un type qui vide de son sens la loi SRU sur le logement, et fait accélérer les délais d'expulsion des locataires mauvais payeurs? On pourrait dresser une liste impressionnante des tares politiques de M. Sarkozy, soit. Il reste que pour moi, dans la nuit de lundi à mardi, tel Saül sur le chemin de Damas, Nicolas Sarkozy a vu apparaître Sœur Emmanuelle au pied de son lit conjugal. On sait combien le président est sensible aux «people» en général, et aux icônes des médias en particulier. Côté icône, Sœur Emmanuelle enfonce même Mme Betancourt. Et le résultat est là : il s'est converti au socialisme.
Mieux même, la sainte femme lui a insufflé le désir d'une nouvelle mission : sauver l'Europe de la crise et de la décadence. Car le clin d'œil ultime qu'elle nous envoie, avec cet humour demeuré intact venu de l'au-delà, réside dans le sacrifice bouleversant que M. Sarkozy s'apprête à faire en restant président de la zone euro jusqu'en 2010. Il a dû protester timidement :
«Tu me prends pour Jeanne d'Arc, ma soeur…
— Pas du tout, t'es bien trop petit, mon ami ! Napoléon, par contre… Tu es taillé pour le rôle.»
Enfin, ils se sont sans doute raconté quelque chose de ce genre. Notre président a certainement pesé le pour, le montant des indemnités de Président de l'Union, et les points pour la retraite que ça lui fera en plus, l'avenir de l'Europe. Il a pesé aussi le contre, l'entorse que l'acceptation de ce rôle éminent causerait à son principe de modestie intangible. Et puis il a capitulé devant l'ardeur missionnaire de l'apparition.
Je vous le dis avec une certaine amertume : si tout cela est vrai, c'est bien qu'il y a bel et bien un Dieu pour les arrivistes.

Source: Le Monde

6 commentaires:

Homer a dit…

Très bon article, ça m'a fait marrer. Pourvu que ce soit vrai, quelque part. Si d'ici Noël ça s'améliore, ce sera déjà un petit miracle.

romain blachier a dit…

excellent.et merci pour le lien

Penthièvre a dit…

@le coucou

tout ce que tu as dit est juste; Sarkosy nous fait une politique socialiste; et encore 175 mds d'€ pour soutenir les PME.
Et Dieu dans tout ça?
Pour ma part, je n'y comprends plus rien, tant on ne sait où est l'action de l'Etat dans les relations humaines; "trahison des valeurs du capitalisme"!
Quelle misère intellectuelle.

Le coucou a dit…

@Homer : c'est en route, il faut y croire! ;-)
@ romain, cela coulait de source!
@ penthièvre, merci du passage et de ton appréciation. Je me demande si quelqu'un comprend encore quoi que ce soit à ce qui se passe… Eh oui, la misère intellectuelle d'un N.Sarkozy devait forcément attirer la compassion de S. Emmanuelle!

Philippe a dit…

JLouis,

Merci pour cet article... un vrai régal, j'en rigole encore...

Moi aussi, j'attends Noël pour les miracles ...

Le coucou a dit…

Sait-on jamais, Philippe !