mardi 31 mars 2009

On embauche !

Nicolas Sarkozy a tenu aujourd'hui à Châtellerault, une table ronde pédagogique pour expliquer aux Français comment il compte effrayer la crise et la renvoyer au plus vite dans sa tanière, la queue entre les jambes. Auparavant, il avait annoncé dans une agence du Pôle emploi de cette ville, la création de 1840 postes supplémentaires au sein de cet organisme, pour faire face aux 330 000 chômeurs supplémentaires de ces derniers mois.
Ces embauches inespérées en des temps de dégraissage tous azimuts, sont à rapprocher de la publication du décret gouvernemental bridant provisoirement le moteur à rémunérations de quelques grands patrons. Associés aux modalités pratiques de la visite officielle —policiers, barrières, CRS—, ces faits encourageants laissent entrevoir les nouvelles initiatives que le génial autocrate s'apprête à promouvoir.

En effet, d'une source bien informée, le coucou est à même d'annoncer que deux autres mesures spectaculaires seront prochainement rendues publiques. La première consistera en un second décret réduisant de façon drastique les salaires au sommet de l'état, tant celui du président que ceux des ministres. La seconde, moins symbolique, mais d'une portée considérable, portera sur la création d'un corps mobile d'agents vacataires de l'état, embauchés sous CDD jusqu'à la fin du quinquennat —mais potentiellement reconductible.
Dans un premier temps, 4000 personnes devraient être recrutées, mais ce nombre pourrait être progressivement porté à 10000. Si vous êtes à la recherche d'un emploi, vous pouvez dès à présent préparer le CV qu'il conviendra d'envoyer sans retard au ministère de la communication dès l'appel à candidatures. Quelques conseils et indications ne seront sans doute pas de trop si ces quelques lignes vous font déjà saliver.

Il n'y a théoriquement aucune limite d'âge, toutefois il faudra être majeur et en bonne condition physique, car le travail nécessitera d'incessants voyages dans de mauvaises conditions de transport.
Inutile de postuler si vous tenez un blog de gauche, ou si votre nom est associé par Google à la moindre activité antigouvernementale.
Les manchots ne seront pas admis, l'applaudissement étant la base du métier. De ce point de vue, n'oubliez pas de joindre à votre photographie un gros plan de vos mains, afin que l'on puisse juger de votre capacité à entraîner une claque sonore.
Il ne sera pas demandé de diplôme particulier, tel qu'une carte de l'UMP ou d'un autre parti de la majorité présidentielle, mais à l'évidence, quelques universités d'été à droite dans votre bagage ne seront pas inutiles.
Comme vous l'aurez sans doute compris, il s'agira avec ce nouveau corps de serviteurs du pouvoir, de remplir les rues, les salles de réunion vidées de leurs autochtones à l'occasion des visites présidentielles, et d'assurer à ces dernières la plus éclatante réussite.
Alors, maintenant à vos plumes, et bonne chance!

J'ai copié l'illustration de ce billet sur le blog de Peuples…


PS. Monsieur Poireau entreprend un portrait de la Belgique, tandis que Le-goût-des-autres nous fait celui de l'Europe…

7 commentaires:

peuples a dit…

salut Jean-Louis,
Ca fait plaisir de voir une de ses créations sur un autre espace. Je crois que je vais m'investir un peu plus dans la création...

pour la baisse de salaire de Sarko...comment dire ...hummm

HERMES a dit…

De la même manière, se passa dimanche un événement qui ne fut pas vraiment perçu: le premier plébiscite de l'ère Sarkozy! Lequel plébiscite lui octroya plus de 95% des voix - un résultat de république bananière. Il s'agissait en l'occurence d'un choix pour un 101e département français. Il eut donc été normal que nous pussions nous exprimer. Ce ne fut guère le cas et de cette insulte à la démocratie tout le monde semble s'en être déjà fait une raison. A chaque jour un nouveau pas vers...?
Aujourd'hui Sarkozy nous dit que si le G20 ne lui convient pas, il claquera la porte.
Bien sûr ce n'est que du cirque - du cirque à la Khaddafi- mais si, justement, nous n'avions rien d'autre qu'une sorte de Khadafi européen, sans conviction aucune, juste aveuglé par un ego fou?

Le coucou a dit…

Peuples, c'était une trop belle image pour y résister. Bravo, et en effet : tu devrais nous en faire beaucoup d'autres aussi excellentes!

Hermes, tu as raison de souligner cet aspect du référendum à Mayotte, c'est passé totalement inaperçu! Moi le premier, je ne m'étais pas étonné de l'absence de consultation en métropole…

GASTON.GUICHARD a dit…

Et ton poisson mon coucou tu oublies la tradition?

Homer a dit…

Ah zut, en arrivant à la fin du billet j'avais cru trouver un autre emploi...

Monsieur Poireau a dit…

Claquiste ? Claqueur ? J'hésite encore sur cette profession qui ne tardera pas à être un service public au service de nos élus !
:-)

[Bô biyé !]

Le coucou a dit…

Gaston le poisson c'est pour le 1er Avril, pas le 31 Mars…

Homer, eh bien quoi! Tu n'as pas le bon diplôme?

M. Poireau, le métier est encore cantonné dans le générique : la claque…, les têtes à claques… Mais si le régime actuel perdure, il ne tardera pas à gagner un véritable statut.