vendredi 17 décembre 2010

La retraite à 350 ans

Les statistiques sont parfois rigolotes. Attention : pas celles qui concernent le chômage ou la pauvreté, trop cruciales pour en sourire, ni une quantité d'autres, sécrétrices d'un ennui profond. Les statistiques qui m'ont amusé aujourd'hui avaient trait à l'espérance de vie, ainsi qu'à la durée théorique maximale de celle-ci.

À l'INED, il paraît qu'il se trouve des scientifiques pour estimer possible de repousser la mort jusqu'à l'âge de 150 ans, «voire davantage». Parce que, c'est bien du moment où l'on casse sa pipe qu'il est question, n'est-ce pas, lorsqu'on parle de l'espérance de vie ?

En jetant un bref coup d'œil sur internet, j'ai vu sans m'y intéresser que certains rêvent même de voir nos descendants atteindre 500 ans… Bonjour les problèmes de sécu et de retraite ! Je me demande dans quel état d'esprit seront les jeunes centenaires qui s'apprêteront à entrer dans la vie active pour trois ou quatre siècles…

Il ne faut pas trop s'attarder sur ces pronostics de longévité mirobolante, d'ailleurs : tous les scientifiques ne sont pas d'accord. Au CNRS notamment, Eric Le Bourg critique vertement une vision de la démographie qui verrait en 2190, pour une moyenne des décès survenant à 150 ans, les plus résistants des vieux claquer autour de 275 ans…

Je disais donc en commençant que je trouvais marrantes les statistiques de la vie, mais surtout regardées côté obsèques. On apprend ainsi que 39% des centenaires meurent la même année, accompagnés dans la tombe par 62 % des hommes de 110 ans. Si vous lisez l'article de GéoPopulation, source de ce billet, vous verrez que seul, 1 centenaire sur 100 000 tiendrait le coup jusqu'à 120 ans…

Mais du train où vont les choses, cheminant de plus en plus ouvertement vers une médecine à deux ou trois vitesses, les croque-morts n'ont pas encore de souci à se faire. Les statistiques béates paraissent plutôt promises à finir dans le mur des réalités sociales… Même s'il n'est sans doute pas totalement délirant d'imaginer qu'un jour viendra où les gens fortunés —et eux seuls—, pourront participer jusqu'à plus de 500 ans aux conseils de famille, siégeant sur la table dans leur bocal dernier cri.

P-S: le blog politique de Dedalus a un nouveau flux, son site littéraire aussi, les deux vont finir bicentenaires au moins.

14 commentaires:

toff de aix a dit…

ils ont juste oublié de dire "...et en bonne santé jusqu'à 80 ans..."
en gros de 81 à 500 ça sera 420 ans de couches, de bave, de culture de champignons dans le slip kangourou et d'alzheimer généralisé-sans parler du budget "dépendance" qui coulera définitivement les pays industrialisés.

Non, franchement, une seule solution : Soleil Vert ^^

Gildan a dit…

Alors ! Comment va ton bus de proximité ?
:^)))
Sinon, j'aime : "...les statistiques[...]regardées coté..."!
Tu ne serais pas écrivain par hasard ?!?
:)

Nicolas a dit…

Liliane Bettencourt a quel âge ?

Le coucou a dit…

Toff,
mais non, mais non, voyons ! Ça veut dire qu'à 100 ans tu sors à peine de l'acné juvénile. D'ailleurs, tu verras.

Gildan,
je ne sais pas, j'ai récupéré ma voiture… Depuis que je me suis intéressé à ce petit bus, j'ai regardé les passagers chaque fois que j'en avais l'occasion : en fait, c'est la même fréquentation que pour les transports en commun classiques. Il n'y a pas de classe d'âge dominante…

Nicolas,
L. B. a un certain âge, mais à l'ancienne. Quoique propriétaire de Loréal, elle n'est pas concernée par le multicentenariat de demain… C'est avec ta génération que ça commence, en petit je suppose (tu es bon pour la retraite à 140 ans)…

Nicolas a dit…

Tu veux dire qu'il faut que j'entretienne ma cirrhose encore 96 ans ?

Jeffanne a dit…

Eh bien, Mathusalem n'a qu'à bien se tenir, s'il ne veut pas se voir dépasser un jour....

Et si l'on raccourcit, tant soit peu, au cours des années !!! que penser....
et si les rides se creusent de plus en plus !!!
que faire !!!
et si le cerveau se raccornit à la vitesse grand V...!!!

des "si" comme cela il pourrait y en avoir ne croyez-vous pas, ???

Mais, comme vous le dites si justement... seuls les riches pourront...

Le coucou a dit…

Nicolas,
bien entendu ! Mais la cirrhose de demain n'aura plus grand chose à voir avec l'authentique. D'ici une cinquantaine d'années on te fera un échange standard avec un foie artificiel. Il n'y aura pour les gros buveurs que la contrainte d'une vidange-ramonage tous les 15 000 litres.

Jeffanne,
vous raisonnez en fonction des générations âgées actuelles : les nouveaux multi-centenaires (qui commencent à peine à naître) auront des caractéristiques physiques bien différentes des nôtres… de même sans doute, qu'une perception du temps qui nous est inaccessible. Si bien que l'on peut imaginer que rien n'aurait changé, au fond : ils vivraient à un rythme de tortue, et passeraient par les mêmes étapes que nous, en plus étiré…

Captainhaka a dit…

Quand je pense que dans certains pays, ils devront se farcir leurs rois et reines ad vitam, les grandes démocraties leurs présidents à vie...c'est à vous dégoûter du progrès.

solveig a dit…

Mais alors ... pour avoir un bon vin vieux, quand on voudra fêter son 328ème anniversaire, il faudra qu'il ait un millésime de ...euhhh, attends, je vais chercher une calculette !

Le coucou a dit…

Captainhaka,
sans compter qu'il va falloir réviser la durée des mandats… Inventer le "cinquantenat", par exemple.

Solveig,
oui, il est prudent de commencer la cave de nos descendants dès aujourd'hui.

Monsieur Poireau a dit…

Si on part du principe que l'homme copie et amplifie tout ce que la nature propose et d'autre part, qu'il existe bien des animaux éternels sur cette planète, on ne peut que conclure qu'un jour ou l'autre l'humain parviendra à ce stade.
Mais le problème ce ne sera pas seulement la masse de vieux à gérer mais aussi la limitation obligatoire des naissances pour cause de ressources naturelles insuffisantes !
:-))

[http://www.futura-sciences.com/fr/doc/t/medecine-1/d/lhomme-immortel-eternite-et-medecine-regeneratrice_540/c3/221/p2/].

Le coucou a dit…

M Poireau,
j'ai lu d'abord l'article Axel Kahn : passionnant, merci. Mais quels sont les animaux éternels dont tu parles ? Je n'en connais pas.
Théoriquement, je crois moi aussi que l'homme pourrait un jour se rapprocher d'une forme d'immortalité… à condition de mettre toutes les ressources de la planète à contribution pour la survie d'une poignée d'individus…

Monsieur Poireau a dit…

Le Coucou : je ne trouve plus la source. Il y a le homard qui vit "en théorie" une quarantaine d'années mais qu'on soupçonne en fait de ne succomber que du fait d'un prédateur, il y a des mollusques de plusieurs centaines d'années [http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/le-doyen-des-animaux-un-coquillage-de-plus-de-400-ans_13408/] et il y a surtout une méduse dont le cycle de vie se régénère de manière perpétuelle : http://www.zigonet.com/m%E9duse/une-meduse-serait-le-seul-animal-immortel_art11049.html
:-))

Le coucou a dit…

M Poireau,
passionnant, surtout le cas de la méduse. J'observe qu'il s'agit d'une espèce minuscule, et que les scientifiques s'interrogent sur le rapport possible entre la faculté de transdifférenciation et la pullulation accélérée des méduses en général… Tu imagines, si l'humanité devenait immortelle et se mettait à pulluler de surcroît !