jeudi 9 décembre 2010

Une opération Riposte, avec LOIC ?

Régulièrement, j'enrage pour une raison ou une autre devant mon impuissance de citoyen ou tout simplement de consommateur. Si je me heurte à une petite ou grosse arnaque manifeste de la grande distribution, par exemple, ce qui arrive bien une fois par semaine, je fulmine. En général, cette fulmination reste cantonnée dans ma boite crânienne, mais il m'arrive de pester à voix haute en regrettant de ne pas avoir un directeur à portée de bouche, un authentique responsable, pour lui dire deux mots. Bref, consommateurs, nous ne sommes rien, et la mollesse des associations officielles me consterne.

Je me dis qu'il devrait exister un mouvement informel du web qui permette une attaque collective contre la vie chère, par exemple. Quelque chose de ravageur qui mette ces parasites à résipiscence.

C'est pareil en politique : Sarkozy démolit notre protection sociale sous nos pieds, et nous, citoyens, nous ne pouvons rien contre, à part espérer un passage à gauche en 2012. Nous n'avons pas de référendum d'initiative pour foutre un court-circuit dans la mécanique politique. Il y aurait bien la révolution, mais ça ne se fait pas en claquant des doigts, même si du train où nous allons, elle finira par se produire avant la fin du siècle…

Je disais cela, parce que la guérilla menée par les gouvernements et le monde de l'argent, contre Wikileaks me révolte. Je n'en suis pas vraiment étonné, bien sûr, mais l'impudence étalée me semble insupportable. C'est pourquoi j'applaudis en riant de bon cœur à toutes ces nouvelles d'attaques menées par des internautes contre Paypal, Visa, Mastercard, Sarah Palin, etc.

Alors, figurez-vous que mon cœur a battu plus vite quand j'ai lu sur Le Temps, qu'un porte-parole des Anonymous annonçait ce matin que «de plus en plus de gens téléchargent le programme botnet», pour participer à la riposte des citoyens du monde contre la racaille politico-financière. Certes, c'est intéressant, me suis-je dit, mais encore ?

Eh bien, un peu plus tard, je suis tombé sur cet article du Monde.fr qui est rédigé aussi clairement que l'on peut l'espérer d'une institution convenable. L'arme s'appelle LOIC, pour Low Orbit Ion Cannon, et c'est qualifié par le Monde.fr «d'outil clé en main». Même un nul en informatique comme moi, peut l'utiliser, que ce soit sur un Mac ou un PC.

J'ai voulu voir comment cela se présente, me disant qu'une fois en possession de l'engin, il serait toujours temps pour moi de réfléchir à la force de ma détermination.

Résultat : ce que j'ai téléchargé sur SourceForge et ailleurs (car j'ai cherché, et fait plusieurs tentatives), ne fonctionne pas. Je n'accuse personne, c'est peut-être une simple histoire de compatibilité, mais enfin, la cyber-guérilla dans les maquis de l'internet ne semble plus de mon âge.

P-S, le premier paragraphe en capitale est un caprice de Blogger indépendant de ma volonté. C'est sans doute l'effet d'une première publication prématurée: j'ai été obligé de supprimer la première version du billet.

P-P-S : je rajoute un conseil de lecture au sujet de Wikileaks (via Pierre Chappaz )


18 commentaires:

dadavidov a dit…

Moi, je me méfierai un peu de ce genre de programme quand même... Faut faire gaffe au buzz, il suffit que ce soit un programme malicieux et c'est la cata !!!

Le coucou a dit…

dadavidov,
là, je ne crois pas (et en général les vers n'aiment pas les pommes)… Mais bon, je suis loin d'être compétent.

Jerem a dit…

Comme le nom l'indique, SourceForge diffuse le code source du programme. Il ne faut donc pas s'attendre à un exécutable clé en main, mais bien à du code. Il faut donc compiler ce code.
En revanche, en cherchant mieux (http://www.mediafire.com/?3hs300ld8sm), on trouve l'executable.
Je rassure la communauté ce n'est pas un malware, ayant lu le code source en entier il ne fait rien de plus que ce pourquoi il a été codé.

solveig a dit…

J'aurais fait comme toi ... tant la sensation d'être impuissante devant la déliquescence de droits essentiels, la santé surtout, me révolte.

Nicolas a dit…

Faux se méfier des apprentis-sorciers !

toff de aix a dit…

le LOIC fonctionne bien en version exécutable cher coucou, mais ça n'est pas ce genre de programme qui changera la donne (trop limité sans rentrer dans les détails...)disons que ça donne un os à ronger aux média pour nous détourner des vrais problèmes, une fois de plus..

viv34 a dit…

coucou, coucou et al, je passe souvent, sans laisser de message, puisque tout est dit. Le lien "Pierre Chappaz" ne fonctionne pas (ou plus), Twitter informe "désolé, cette page n'existe pas ! "

Lol a dit…

Je ressens ce sentiment d'impuissance depuis si longtemps. J'ai essayé d'agir modestement à mon niveau en participant à une association de consommateurs, de parents d'élèves, déléguée syndicale, consomm'actrice d'une AMAP.: quelques satisfactions pour avoir pu faire avancer un peu une ou deux choses. Sentiment encore plus fort d'impuissance devant tout ce qui n'a pas bougé. Mais au moins, on a montré qu'il y a quelque chose d'organisé et de vivace en face.
Internet permet aussi maintenant, parfois, de faire une pression suffisante pour que certains projets soient (momentanément ?) abandonnés, comme l'affaire Jean Sarkozy, par exemple.
J'ai aussi été tentée par LOIC, suite à l'article du Monde. Mais je ne livrerai pas mon ordi et ses secrets comme ça. Je crois plutôt à des actions comme jechangedebanque.org, qu'on pourrait étendre à d'autres domaines.

Le coucou a dit…

Jerem,
merci de ces précisions.

Solveig,
voilà, le sentiment d'impuissance, aggravé par le constat que la population n'est absolument plus défendue par ses représentants en proportion de la gravité et de l'urgence des enjeux, ne peut qu'engendrer de la révolte.

Nicolas,
qui sont les apprentis sorciers ? Il vient un moment où les mots seuls, la contestation décorative, touchent leur limite.

Toff,
je crois que tu devrais lire le dernier article que j'ai mis en lien… Il donne une idée de ce qui nous attend si nous baissons les bras au lieu de défendre la liberté du web —cela peut se faire aussi à travers la pétition qui circule…


Viv34,
j'ai corrigé le lien, et je l'ai testé… Cela devrait donc marcher…

Le coucou a dit…

Lol,
nous sommes d'accord, y compris sur le fait qu'il est impressionnant d'ouvrir son ordi à l'inconnu. C'est un choix à faire peut-être en tenant compte de l'importance, de la rapidité, et de l'influence à venir de la mobilisation pacifique constituée par la pétition ?

Nicolas a dit…

Le Coucou,

Tu ne crois pas que s'attaquer à Mastercard et à Visa n'est pas de la contestation décorative ?

Ce ne sont pas des banques mais des "réseaux informatiques et réglementaires" qui permettent de faire un paiement ou un retrait par carte dans un autre pays.

Par contre, ils sont experts en sécurité informatique alors tes zozos vont les faire vaguement trébucher en empêchant juste pendant quelques heures des braves gens de faire leurs courses sur iTunes ou en empêchant un touriste en Tunisie de payer son repas...

Les gugusses eux-mêmes sont incontrolables. Un commentateur te dis qu'ils sont fiables mais tu ne sais pas, toi-même, qui est ce commentateur.

Le coucou a dit…

Nicolas,
je n'ai évidemment pas de réponse à ton objection. L'affaire ressemble un peu à l'opération "Cantonna", en plus agressif, c'est un fait. Ma philosophie serait plutôt de compter sur un mouvement pétitionnaire, plus démocratique. Néanmoins nous assistons là à une rébellion active partie de la base, qui peut avoir des répercutions mondiales : c'est nouveau et mérite au minimum d'être relevé.
Ton observation sur l'anonymat du commentateur est juste, il prétend lever les doutes sur le contenu de l'outil, et donc la sincérité de l'opération, mais maintient du même coup l'ambiguïté…

toff de aix a dit…

nicolas a raison : ne nous y trompons pas, tout ce ci est de la manipulation! Ce fameux LOIC ne sert à rien, quiconque a un minimum de connaissances réseau pourra vous le dire. Je ne me considère pas comme un hacker mais j'ai , par mon métier, quelques connaissances. Et ici il ne s'agit pas d'entraver le système : tout au plus faire mumuse avec lui pendant quelques heures, et le faire trébucher, point. Un responsable d'Amazon, une des firmes visées, a bien dit qu'ils ne feraient rien si ce n'est le dos rond, en attendant que "la mode" se passe. Et ils ont raison. Je ne dis pas de rien faire, mais plutôt de réfléchir avant de se lancer dans une opération qui me semble montée en épingle de toutes pièces. Personnellement, ouvrir les ports de ma machine volontairement à je ne sais qui : NON. Mais faire d'autres actions plus intelligentes (pétitions, ou pourquoi pas soutenir même financièrement des associations qui luttent contre ça, ou faire un mirroring du site wikileaks....) ça OUI. C'est beaucoup plus efficace et ça, c'est constructif. Ça n'est pas en réagissant avec son cerveau reptilien (à la nicolas Sarkozy quoi) qu'on arrivera à changer les choses. Mais en construisant des actions efficaces et réfléchies

Nicolas a dit…

Oui, Toff, et pour répondre à la réponse du Coucou, ça n'est pas "une rébellion active partie de la base" mais un amusant de quelques geeks... La base ne suit pas du tout.

Le coucou a dit…

Toff, Nicolas,
en gros, nous sommes à peu près d'accord. Nuance pour Nicolas : la blogosphère française, peut-être, mais il faut du monde pour avoir embarrassé ces derniers jours les sites visés.
Ensuite —et il ne faut y voir aucune intention caustique—, je ne peux m'empêcher tout de même de sourire, Toff, si je repense à tes commentaires va-t-en-guerre dans plusieurs autres billets ici. Ce n'est pas pour rien que leur virulence (ou leur alacrité, si tu préfères) m'embarrassait parfois: c'est que je sais d'expérience qu'il y a un monde entre des discours que l'on peut juger incendiaires et le pied du mur. Je trouve que ta nouvelle pondération (parfaitement justifiée, certes), illustre cette réalité.

toff de aix a dit…

ahah^^ touché cher coucou! c'est vrai que je me suis calmé, du moins en paroles... et ta pondération y est certainement pour quelque chose : elle m'a montré que je faisais fausse route en réagissant à l'emporte-pièce...bien que parfois, j'aie du mal à me contrôler encore, je l'avoue. Mais j'essaie! Un effet d'accoutumance à toutes les saletés quotidiennes que nous sommes obligés d'ingurgiter depuis 2007? allez savoir...

Monsieur Poireau a dit…

Pour une fois, j'ai signé la pétition !
J'ai eu un problème avec un fournisseur qui refusait de me rembourser. Avec quelques tweets, un groupe Facebook pour dire du mal et quelques mails (dont un à la direction parce qu'on trouve tout sur internet ! ;-) ), l'affaire s'est réglée assez vite. Mais c'est vrai qu'il manque un outil pour ça…
:-))

[Des soucis dans le CSS de blogger, ça ne m'étonne pas. Autant il publie facilement autant le code généré est assez peu propre ! :-) ].

Le coucou a dit…

M Poireau, bravo.
J'ai suivi, avec ton groupe Facebook, l'opération presque en direct… Ce fut en effet très efficace !
(je ne me souviens plus de ce qui est arrivé avec le code… J'ai coupé le passage, puis l'ai recollé plus tard, il me semble, et blogger n'a pas apprécié…)