mardi 14 décembre 2010

Tout va bien

La France va mieux, si, si ! Vous en doutez ? Alors inclinez-vous devant les chiffres, qui sont insensibles à l'émotion : 399 SDF morts dans la rue en 2008 ; 358 en 2009 ; 340 en 2010, selon le dénombrement d'un collectif qui leur rendait hommage aujourd'hui. Moins d'un mort par jour, vous vous rendez compte ?

C'est bien la preuve que Nicolas Sarkozy se décarcasse mieux que Ducros pour ne pas nous gâcher le réveillon avec de mauvaises nouvelles. Vous verrez : donnons lui encore une dizaine de mandats, et à raison d'une vingtaine de morts en moins et en moyenne par an, il aura presque tenu sa promesse de campagne électorale : « Je veux si je suis élu président de la République que d'ici à deux ans plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid…» Il lui aura simplement fallu un peu plus de temps que prévu, mais il y travaille d'arrache-pied, c'est l'essentiel.

Bien sûr, l'année n'est pas encore terminée, et d'ici le 31 décembre, le bilan risque de s'alourdir encore un peu, néanmoins réjouissons-nous quand même, nous commençons à «voir le bout du tunnel», comme disait J. Chirac dans le temps.

Ce matin, dans l'émission Service Public de France Inter, je ne sais plus quel invité hautement qualifié disait que du point de vue des chiffres, des statistiques, tout ça, la pauvreté est en recul chez nous.

Il doit y avoir moyen d'aller plus vite encore dans l'éradication de la misère. On pourrait organiser des distributions de statistiques périmées —mais encore consommables, bien sûr—, aux gens dans le besoin. Assaisonnées des chiffres du chômage en baisse, avec un filet de sondage sur la confiance des ménages (pas trop de celle-ci : elle aigrit vite), les gens dans le besoin retrouveraient rapidement l'énergie nécessaire pour sortir de la mouise.

Ce n'est qu'une idée, on doit pouvoir faire mieux… Tenez, en Ukraine, le gouvernement va bientôt autoriser l'organisation de visites touristiques sur le site de Tchernobyl. Nous pourrions nous en inspirer et faire visiter nos pauvres aux touristes étrangers, en versant un cachet aux premiers. Cela leur assurerait un revenu pendant un certain temps, jusqu'à ce qu'ils deviennent trop gras pour être crédibles dans le rôle.

En attendant, tout se conjugue pour que les fêtes de cette fin d'année versent dans un optimisme à haut degré. Sachons nous réjouir avec modération.















10 commentaires:

isabelleb a dit…

je te sens d'humeur guillerette ce soir ;-) au fait t'es tagué chez moi, si ça te tente, c'est un sujet mimi sur ton enfance !

solveig a dit…

J'ai écouté l'émission de France Inter ce matin ...sidérée d'apprendre que la pauvreté est en recul en France.
Ce doit être comme pour le froid : il y a la température réelle et la température ressentie.
Mon ressenti en la matière n'a rien à voir avec les statistiques !

GdeC a dit…

@le coucou : tu parles du collectif des morts de la rue ? Pourquoi ne pas leur rendre hommage ? Effectivement, ils le méritent... C'est ici : http://www.mortsdelarue.org/

Et tu aurais pu rajouter, histoire de te montrer encore plus gai : espérance de vie nationale : 80 ans. Dans la rue : 4, 6 ans... Heureusement que je n'y suis pas. J'aurais atteint ma cote d'alerte... Boustifaillez en paix, braves gens : Nicolas et Fillon veillent sur vous....

Le coucou a dit…

Isabelle,
voilà, j'étais guilleret… J'essaierai de relever le tag dès que je me sentirai d'humeur à retomber en enfance, mais merci, le sujet est amusant.

Solveig,
donc je n'ai pas rêvé ! En écrivant le billet, je me disais : quand même c'est très gros, peut-être ai-je mal entendu… Pauvreté réelle, pauvreté ressentie ? Peut-être aussi que nos yeux voient des choses qui ne peuvent se mesurer en aucune façon…

GdeC, je ne demande pas mieux que de leur rendre hommage. J'ai fait ce billet rapidement, de mémoire, sur une lecture de la journée. Et quand j'ai recherché une référence, toujours rapidement, celle que j'ai trouvée parlait de collectifs au pluriel, dans le vague…
4,6 ans dans la rue, dis-tu… Je le savais, mais même pour de l'humour noir, j'ai préféré laisser de côté cette réalité.

Le coucou a dit…

GdeC , j'ai mis Mortsdelarue.org en lien.

Nicolas a dit…

Tu as raison ! 20 morts de moins par an, ça mérite d'être signalé. 340 morts encore. 17 ans.

GdeC a dit…

@le coucou : il convenait de lire 46, 6 ans...

J'écris toujurs trop vite. Autant pour moi.

Le coucou a dit…

Nicolas,
merci du calcul précis : j'avais écrit "il aura presque tenu sa promesse" pour m'épargner l'effort :-)

GdeC,
j'avais compris comme ça…

Monsieur Poireau a dit…

C'est quand même sympa de tenir des statistiques des sdf, ça démontre qu'ils existent encore…
:-|

Le coucou a dit…

Tournée spécial Poireau :-))
pour rester dans le légume: ce sont des statistiques qui bouffent les pissenlits par la racine.