lundi 27 décembre 2010

Quand C. Jacob s'attaque à DSK

Je ne m'attendais pas à avoir envie de défendre Dominique Strauss-Kahn, et pourtant c'est ce qui m'arrive en voyant fleurir à droite les attaques contre lui.

La dernière et la plus bruyante est celle de Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée, dans une interview au Parisien. Sur le mode DSK «a peur», Jacob lâche une série de critiques contre la vedette socialiste des sondages. À l'écouter, DSK est un bonhomme «qui n'arrive pas à choisir», un «craintif, incapable de trancher», un «faible»

L'incertitude maintenue par le directeur du FMI sur ses intentions politiques, même cousue de fil blanc, le protège en principe des attaques brutales de la droite. Abrité derrière une obligation de réserve, feinte ou réelle, DSK peut faire durer le suspense et nourrir sa popularité de son éloignement relatif. Ses fonctions le mêlant aux grands de ce monde, il se situe de fait au même niveau que Sarkozy, — lequel se garde bien aussi de faire connaître ses intentions véritables pour 2012, comme tous les présidents avant lui.

À la différence de Sarkozy, cependant, DSK est populaire, lui, et ne souffre pas des relents de corruption des affaires Karachi et Bettencourt qui empuantissent l'Élysée. D'où sans doute, les tentatives des médiocres spadassins de l'autocrate pour essayer de forcer DSK à s'exposer prématurément aux coups pré-électoraux…

Avant Jacob, il y avait eu aussi l'attaque venue de J. Séguéla, le type capable de vendre sa mère pour faire du fric [Ne dites pas à mère que je suis dans la publicité… Elle me croit etc.]. Sur le mode plus sournois qui convient à un marchand de vent, ce grand admirateur de Sarkozy feignait d'être navré par la stratégie habile de Strauss-Kahn. Il n'hésitait pas à lui donner des leçons de morale pour homme de gauche… Bref, écœurant, comme tout ce qui sort de la bouche ou de la machine à pondre de Séguéla…

Ce n'est pas que Dominique Strauss-Kahn soit mon candidat de gauche préféré, loin de là, mais du moins, je trouve normal qu'il préserve ses chances (et les nôtres) de l'emporter en 2012.

13 commentaires:

FalconHill a dit…

Après, tu as la réponse de Cambadelis qui est aussi d'un niveau presque aussi minable que le vomi de Noel du chef des députés UMP (les pauvres poussins)...

Et tu as raison, Christian Jacob est décidément un triste sire... Pauvre classe politique

Bonne fin d'année à toi.

Le coucou a dit…

Falcon,
tu les renvoies dos à dos, c'est de bonne guerre, mais je ne suis pas d'accord. La réponse de Cambadelis était une réplique, également de bonne guerre, et l'image de Rantanplan bien trouvée…
Enfin, que cela ne t'empêche pas de passer toi aussi une belle fin d'année !

Melclalex a dit…

Jacob on va finir par le renvoyer dans ses champs de blé :) il était probablement meilleur sur une moissonneuse batteuse qu'il ne l'est sur les bancs de l'assemblée.

tueursnet a dit…

Déesse K
Je suis déesse… K… une lettre, puis l’esprit qui s’en va…
Je n’ai pas besoin de me présenter...Parce que je ne suis pas encore en mesure de vous dire si je vais me représenter aux primaires.
En vertu de ce que je suis censé faire, pour moi, ça reste secondaire.
Tout ce que je puis vous dire, c’est que je n’ai rien à dire… Les élections… même pas la peine de m’en parler.
Toutefois et pour ne pas pratiquer la langue de bois, je vous signale tout de suite que je vais parler pour ne rien dire.

http://www.tueursnet.com/index.php?journal=DeesseK

Nicolas a dit…

Allons bon ! Voilà le Coucou Dskiste...

Bon ! Si c'est comme ça, je vais aller faire un billet pour défendre Ségo.

GdeC a dit…

on en arrive presque à regretter les saillies drolatiques de lefebvre... c'est pour dire à quel point jacob est nul. Mais de là à défendre DSK et à le présenter comme un homme intègre... L'a sûrement des casseroles, le gars ! ainsi, la série de privatisations dont il est à l'origine... qui donne un argument à la droite pour dire que nous avons fait plus fort. Ce qui n'est malheureusement pas faux.

Une autre gauche est possible.

Nicolas a dit…

Ah ! Les privatisations faites par le gouvernement qu'il a quitté mais auquel est resté Méluche sans jamais ouvrir sa gueule...

toff de aix a dit…

mouais...DSK et la Gauche? faut voir, mais je pense pas que ça soit compatible.
Par contre cher Coucou, j'aime bien quand vous tapez sur Séguéla :)

le-gout-des-autres a dit…

A moins que notre C.Jacob ne cherche à faire oublier, en matière de faiblesse et de "recul devant l'obstacle", son comportement lors de la loi censée punir ceux qui mentent et trichent sur leur patrimoine...
Va savoir.
Ca le dérange probablement (quoiqu'en fait il ne risque pas grand'chose) de risquer de voir apparaître une vraie loi qui peut envoyer en taule un député qui triche sur son patrimoine (et pourquoi le faire si ce n'est pour cacher des écarts de conduite qui sont sévèrement punis quand il s'agit premier RMIste venu qui se fait serrer à repeindre une cuisine au black).
J'ai longtemps cru qu'on avait affaire à une majorité de godillots, l'expérience montre qu'en fait on a affaire à une assemblée de tartuffes prêts à tout pour conserver leurs avantages (ce qu'on peut comprendre) et leurs passe-droits (ce qui est inacceptable).

Gildan a dit…

"Empuantir", quel joli verbe ici !
:^)
...
Pour C. Jacob, comme disait l'autre, c'est le subconscient qui parle...
Ils ont très peur à droite et peut être un peu à gauche aussi de la présentation de DSK !
:)

Le coucou a dit…

Melclalex,
qu'attendons-nous ? Allez hop, à la moissonneuse, ou mieux : à l'étable !

Nicolas,
je ne sais pas s'il y en aura d'autre… Et j'attends de lire le billet pour Ségo :-)

GdeC,
c'est vrai, Lefebvre faisait davantage rire… Pour la défense de DSK, ma foi, tout dépend de la nature des coups qui lui sont destinés : avec Jacob, c'est la peur de voir la gauche l'emporter, tout simplement… (Et voir aussi la précision de Nicolas…)

Toff,
Séguéla suscite tellement de dégoût…

Le-goût-des-autres,
tu as raison de souligner cette affaire, l'espoir de faire oublier son attitude doit y être pour beaucoup (mais il est probable aussi, que l'attaque contre DSK fait partie d'une stratégie de l'Elysée.

Gildan,
tu as senti à la lecture ?
Pour DSK, je crois qu'il fait autant peur dans un camp que dans l'autre…

Nicolas a dit…

T'es gonflé, le Coucou, d'inciter GdC a lire ce que je dis... Tu pourrais nous inciter à dire ce qu'il dit de moi. D'accord, on a les ennemis qu'on mérité.

le-gout-des-autres a dit…

Je ne suis pas sûr de la "gauchitude" de DSK, néanmoins je le pense peut-être moins de droite que Ségolène (qui, ne l'oublions pas, prend autant de liberté avec le code du travail qu'avec la grammaire...).
Du coup, je pense (comme toi peut-être) que la stratégie de l'Elysée pour le descendre arrangerait assez la rue de Solférino...
C'est à se demander si PS en grec ne se dit pas Atrides...