lundi 13 décembre 2010

Vite dit

Ma livebox ayant décidé de jouer à cache-cache avec internet, voici un bout de billet furtif qui se glissera peut-être entre deux pannes…

Si ma mémoire n'est pas trop mauvaise, en 2007, Michel Rocard avait rendu visite à Ségolène Royal quelques semaines avant le premier tour de la présidentielle et lui avait dit quelque chose du genre : «désiste-toi en ma faveur». (vérification faite, c'était en Mars 2007)

On ne sait combien de cases se sont perdues exactement dans l'accident cérébral qui l'a frappé en Inde, mais en tout cas pas celle de la rancune. Il vient de confier à Nice Matin ne pas aimer la candidature de Mme Royal. Il ne la croit pas «capable de faire ce métier», et paf !

Quelqu'un qui parle de métier pour une fonction politique, fut-elle la plus convoitée des arrivistes de tous bords, devrait être poussé dans la première fusée expérimentale vers Pluton.
C'est pourquoi, pour répondre du même coup à une question posée par Stef à la blogosphère mondiale, lors de la prochaine campagne électorale, je serai évidemment dans le camp du vote utile.

C'est à dire en faveur du candidat ou de la candidate qui promettra de saborder immédiatement la présidence autocratique à la Française. Rien ni personne ne peut être plus utile. Dans le cas contraire, au moins choisissons de favoriser l'explosion libératrice qui viendra tôt ou tard.

12 commentaires:

isabelle B. a dit…

ça c'est ben vrai :-) et puis voter inutile ça sert à rien ;-)

Stef a dit…

En voilà une bonne raison^^

Gildan a dit…

J'ai...presque...toujours fait comme ça !
:^)

toff de aix a dit…

utile oui, explosion libératrice euhh..tout dépend de la nature de celle-ci -une explosion libératrice à la marine je suis pas trop pour, et a priori c'est ce qui nous pend au nez si la classe politique continue sur sa médiocre lancée, tous bords confondus...

Nicolas a dit…

Pour l'instant, peu de candidats promettent "de saborder immédiatement la présidence autocratique à la Française"...

Rimbus a dit…

coucou le coucou, je vais mettre le même commentaire que chez Nicolas :
pour sortir de la présidence autocratique à la française (Ve république), il faut choisir une 6e république qui va dans ce sens : celle de Mélenchon ou celle de Montebourg. Pas celle présidentielle de Bayrou, bien sûr, mais lui il n'a aucunes chances de passer le premier tour, de toutes façons.

Jeffanne a dit…

Voui, c'est un bon bjectif....

solveig a dit…

Voter UTILE bien sûr !

Monsieur Poireau a dit…

J'ai bien failli être rocardien en 1988. Je m'en repends…
:-))

[Il avait fait une bonne campagne avec un peu de fond, ça m'avait plus en face de Mitterrand qui ne faisait que du visuel avec son "génération Mitterrand" qui sentait bon la pub et le fric qui va avec… :-) ].

Le coucou a dit…

M Poireau,
quand Roccard était au PSU, j'avais presque de l'admiration pour lui. Ça s'est gâté quand l'ambition l'a poussé au PS —comme le fit du reste sa remplaçante au PSU, Huguette Bouchardeau…

Le coucou a dit…

Eh, mais j'oublies tout le monde à part Poireau, ici !
Isabelle,
le plus difficile, c'est la définition du vote inutile. Je propose: élire quelqu'un qui ne changera rien au présidentialisme.

Stef,
n'est-ce pas ?

Gildan,
avec ton ordi, je suppose, ou dans les urnes ?

Toff,
j'appelle une explosion libératrice, un événement qui se produirait avant, ou au-delà d'une calamiteuse élection du FN.

Nicolas,
il y en a très peu de candidat proposant la fin du président à la sauce Ve, c'est vrai. Si peu, que je n'en ai pas encore vu un seul.

Rimbus,
oui, la 6e République va dans ce sens, mais pour le moment, elle semble virer au présidentialisme maintenu, sur les plans… Je demande à voir un contrat en bonne et due forme.

Jeffanne,
tant mieux s'il te plaît.

Solveig,
ne pas voter inutile, bien sûr ! ;-)

Le coucou a dit…

P-S, prière d'enlever le S de j'oublie, et en rajouter un à candidats… Je ne vais pas polluer vos boites à mails en recommençant.