lundi 9 juin 2008

On est prié de se nommer à la porte.

Je n'ai écrit nulle part que j'ouvrais ce blog pour accueillir n'importe quoi, n'importe qui, et servir à mon corps défendant les intérêts d'une majorité municipale que je trouve illégitime. Si j'ai fait place à toutes les critiques qui s'adressaient à moi ou visaient l'opposition clavésienne, du moment qu'elles ne dépassaient pas certaines limites d'agressivité et participaient du débat normal dans une situation comme la nôtre, je ne vois aucune raison de servir de support publicitaire au premier propagandiste venu soutenant le maire nouveau et les siens. N'étant l'instrument de personne —l'opposition, que je soutiens, ne partage pas toutes mes idées, loin s'en faut—, je tiens comme il me plaît mon espace de liberté d'expression. Ainsi que j'en avais averti mes lecteurs éventuels dès le départ, je ne suis pas neutre : ce qui a motivé mon indignation et qui divise les clavésiens se résume à une question d'honnêteté intellectuelle, ou de pure morale si l'on préfère. La majorité municipale a la loi électorale des petites communes pour elle, mais elle est née d'une tricherie dans les faits. Et notre communauté se partage entre ceux qui refusent de reconnaître ceci, ou s'en accommodent, et ceux qui ne peuvent l'accepter. C'est dans ce contexte —il était utile de le rappeler—, que j'ai décidé de faire appel désormais à la loyauté des intervenants : à partir de demain, Mardi 10 Juin, je ne publierai que les commentaires non-anonymes, signés d'un nom et d'un prénom, sans pour autant m'interdire de les refuser lorsqu'ils me déplairont. Pourquoi devrais-je accueillir dans ma maison des messages injurieux ou manipulateurs ? Nombre de lecteurs du Coucou ne sont pas clavésiens : rendre compréhensibles les propos qui s'y tiennent est une politesse que je leur devais.

2 commentaires:

Marcelle Sara Fraysse a dit…

Les esprits pervers malintentionnés ne sont pas invités sur ce blog. S'ils devaient encore se manifester ici, nous nous ferions un devoir et un plaisir de les envoyer à la poubelle sans commentaire.

Philippe Hermelin a dit…

Jean Louis,
Encore merci de nous ouvrir les portes de ton blog (pour lire ou écrire). La moindre des politesses est de s’annoncer avant d’entrer… Je suis d’accord avec toi .. c’est d’abord « ton espace de liberté ».
Les grincheux et autres mauvais coucheurs peuvent surement s’exprimer ailleurs… anonymement…. si c’est leur souhait.