mercredi 11 juin 2008

Vous avez dit pantin* ?

Par les temps d'eau tièdasse dans lesquels nous baignons, il serait illusoire d'attendre des candidats à l'exercice de fonctions électives d'un petit village, qu'ils se présentent à leurs concitoyens non seulement avec un programme crédible d'ambitions communales, mais aussi avec des objectifs politiques clairement annoncés. Par exemple, l'affichage d'une volonté de se soucier des droits de l'homme dans le pays et au-delà, ou de soutenir au niveau régional les mouvements de lutte contre les discriminations, voire pour les plus audacieux, d'annoncer une intention de faire œuvre sociale au niveau communal. On reconnaîtra là des préoccupations plutôt de gauche, à première vue, mais les femmes et les hommes de droite qui les partagent ne sont pas si rares. Chez nous, comme dans quantité d'autres villages, nous avons voté sans savoir vraiment quelle sorte d'hommes et de femmes nous choisissions. La moindre des choses aurait pourtant été de nous faire une petite idée sur la proximité de pensée que nous pouvions ou non avoir avec les gens qui sollicitaient nos suffrages. C'est une mauvaise habitude que la nôtre, de les encourager à dissimuler leurs opinions. La faute nous revient partiellement. Et le résultat, c'est que nous avons une majorité municipale invertébrée, constituée de bric et de broc, avec un maire qui a piqué le programme de ses anciens compagnons pour suppléer au vide consternant des propositions de ses nouveaux alliés. Nous ne savons pas qui nous conduit ni où, ni quelles sont les qualités humaines ou les travers de ces gens, sinon que leur passivité citoyenne touche à pleutrerie. Un élu est non seulement là pour veiller au balayage des trottoirs, mais aussi pour faire marcher la démocratie, parce qu'il représente des êtres pensants et non des veaux.

(*Le maire nouveau a qualifié de rôle de pantin celui de simple conseiller… Il n'est pas encore prouvé qu'il fera mieux lui-même)

1 commentaire:

Le coucou de Claviers a dit…

Monsieur Jeannot,
Votre commentaire ne me dérange pas, mais je ne peux le publier en l'état : j'ai refusé des messages qui ne respectaient pas ma demande de signer d'un nom et un prénom. Merci de faire un effort de plus. JLF