jeudi 24 avril 2008

Conseils au maire débutant —5

Le troisième adjoint vous regarde d'un air torve ? Il vous semble que de proches conseillers, déjà, vous battent froid ? Demandez-vous si vous n'avez rien négligé de nos conseils ! Petit rappel de la première leçon :
Le maire apprenti doit toujours son avènement au trône communal à l'affection du Conseil Municipal, ou du moins de la fraction de ce dernier la plus aimante à son égard. Aussi, nous ne saurions trop lui recommander de consacrer quelques moments, à l'issue de la mémorable séance de l'élection, à remercier individuellement par téléphone chaque artisan de son succès comme s'il en était l'unique responsable. Après quoi, et après seulement, le jeune maire —qui n'est pas nécessairement un maire jeune, on l'aura compris— appellera sa maman, ses enfants, sa maîtresse, bref : sa tribu, pour annoncer la bonne nouvelle. Il va de soi que ces congratulations diverses se feront une fois de retour aux pénates, et non avec le téléphone de la mairie.

1 commentaire:

Le coucou de Claviers a dit…

petit message personnel : ok pour la première moitié du commentaire anonyme, mais la seconde partie le rend impubliable. Désolé. JLF