vendredi 18 avril 2008

Il pleut sur Claviers.

Et pendant ce temps la vie suit son cours à Claviers, sous les crachins intermittents. On taille les oliviers, on débroussaille, on brûle les déchets végétaux tandis qu'il est encore permis de le faire, on jardine, on embellit son logis, on va au boulot comme partout… Vengeur, que je ne connais pas, poursuit son bonhomme de chemin là-dedans. Je me demande comment on va pouvoir trinquer ensemble ? Parce que la vie à Claviers est encore un peu étrange, les élections sont un sujet délicat que l'on n'aborde plus qu'entre gens de confiance. Et comme les mécontents arborent la même mine apaisée que les satisfaits, une chatte d'opposition n'y retrouverait pas ses petits. Le Maire Nouveau et son éminence grise seront bientôt persuadés que l'affaire est enfin dans le sac.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

Cher monsieur Fraysse,
Vous parlez de gens de confiance dans votre dernier billet, mais de nos jours comment accorder sa confiance à autrui après ce qui c’est passé dans notre village, comment savoir avec certitude lorsque vous rencontrez un individu s’il est digne de votre confiance ?
L’ambiance hostile qui règne dans notre village m’attriste, je ne suis déjà pas très loquace et converser avec certaines personnes me sera difficile.

Anonyme a dit…

Quand il devient parfois incommodant de faire son marché le samedi à Claviers.
D'ordinaire, le poissonnier provençal chantait à tue tête :
A la bella poutina -pei-pei-
(pour les non initiés) le beau poisson.....
Mais ce dernier n'était pas frais. Il fallait se boucher non pas le nez mais les oreilles ce jour la.
Il semblerait qu'un poissonnier d'un tout autre genre se soit installé à Claviers un certain samedi, ainsi qu'anatomiste à ses heures. C'est beau l'instruction, surtout lorsque l'on y découvre l'océan...
Tout son étal y dégageait une odeur assez pestilencielle.
Alors qu'un Clavésien faisant ses courses, il s'est (entendu) quelques injures pas dignes de gens dit instruit.
Notre Clavésien de la liste d'opposition qui me semble plus intelligent a su laisser médire.
Un grand bravo à ce dernier.
Honte à celui que a tenu de tels propos. Il n'a pas compris que la satiété engendre le dégoût.
Il se murmure pourtant dans le village que la vie va gentiment reprendre sa place. Croyez-vous ?

vengeur a dit…

Mr FRAYSSE
Ce serrais un grand honneur de trinquer avec vous et d'autres amis,mais dans un lieux plus serieux que dans le CERCLE vicieux des amis de judas.
à Claviers certainement à la terrasse du provençal ou un autre établissement tout aussi respectable .
je me tient à votre disposition

Le coucou de Claviers a dit…

S'il vous plaît : évitez les condamnations aveugles, vous savez aussi bien que moi que des gens de tout bord se retrouvent là ! Merci. JLF

Anonyme a dit…

Il a fait très beau ce samedi à Claviers.
Notre Maire Nouveau ne rase plus les murs pour aller faire son marché. L'équipe alternative sirote au cercle après avoir rempli le panier de la ménagère. Tout roule , tout baigne dans une quiétude pré-estivale.
On entend les boulistes, on attend les cigales.
L'anisette est au frais. Dans la forme, rien a changé ou si peu.
Dans le fond, c'est autre chose.
Où allons-nous?
Je m'interroge, je m'inquiète. Est-ce si facile dans notre monde de ne pas avoir de moralité. Sommes-nous tous endormis?
Après l'indignation, la réaction, qu'allons nous créer?
Voltaire avait peut-être raison: Cultivons notre Jardin....

Anonyme a dit…

J’ai surement manquée un épisode de la vie Clavésienne sur le marché ce matin. Je suis déçue, comment vais-je écrire mon scénario si je rate les moments ou il y a du piquant ?
Que viens faire notre charmant poissonnier dans l’histoire ??????( commentaire n°2)
Je suis curieuse éclairez moi , merci !!
Salut vengeur je veux bien venir trinquer avec vous si tu offres le " chti canon"!!!!