mercredi 7 mai 2008

Conseils au maire débutant —11

Dans l'inconscient collectif d'une communauté villageoise sommeille généralement le désir d'être fière de son maire. Les occasions de briller en public, malheureusement sont rares, il faut bien le dire. Aussi notre conseil du jour concernera-t-il le soin que le nouveau coq municipal devrait apporter à ses divers discours. Il ne les fera ni trop courts —ce qui serait taxé de désinvolture—, ni trop longs —l'expérience prouve qu'une allocution-marathon engendre la mélancolie du public. La longueur idéale, telle que la souhaite secrètement toute assistance normalement constituée, se situe aux environs de deux pages d'écriture point trop serrée, aux lignes bien espacées, prononçables en quelques poignées de minutes dont le nombre exact dépendra du débit et du degré d'emphase de l'orateur. Dans l'absolu, le débutant devrait s'efforcer d'apprendre son discours par cœur, car rien ne plaît autant au public que la performance d'un élu s'exprimant sans notes. À moins de se préparer plusieurs jours à l'avance, il est difficile pourtant d'écarter le risque d'un trou de mémoire au pire moment. Si cela survenait, nous conseillons à l'orateur novice de faire preuve d'astuce et d'enchaîner très vite une fable de La Fontaine, de celles que nous n'avons jamais oubliées depuis la communale : "le Corbeau et le renard, la Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf"… Personne ou presque ne s'en étonnera.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Mr Fraysse
Tout d'abord je tiens à vous remercier pour votre blog,qui,je pense, apporte une petite bouffée d'air frais pour tous ceux qui pensent comme nous, quant aux autres.....
C'est la première fois que j'ose m'exprimer ici même si cela fait longtemps que j'en avais envie.Mais ce matin je pense que c'est la goutte qui a fait déborder le vase. En effet, lorsqu'on dit aimer Claviers et vouloir retourner aux vrais valeurs et aux traditions on doit d'abord respecter les lieux de commémoration.Car ce matin la cérémonie du 8 mai a été célébrée au monument dédié à la résistance du haut var et non pas sur la place du 8 mai 1945 comme son nom l'indique d'ailleurs, et ou il y a la plaque des noms de ceux qui sont mort pour la France. Que Monsieur le Maire ne le sache pas montre déjà une mauvaise implication dans la vie locale, mais que ulla qui depuis les élections donne l'impression d'être encore plus importante que le Pape aurait du le savoir surtout en ayant fait partie pendant 7 ans de l'ancienne minicipalité. Peut être a t elle trop de choses à gérer ou tout simplement elle n'est pas à la hauteur de ses grandes ambitions. Quant aux autres il faudrait qu'ils comprennent que ce n'est pas en se promenant avec des sacoches de ministres ou en buvant un coup au Cercle pour faire du m as tu vu ou bien plus encore en récompensant leur staf par des présidences ou par des membres de commissions qu'ils arriveront à redonner une bonne ambiance à Claviers.
SD

Micheline Starck a dit…

Comme vous, j'ai été surprise de l'endroit de la commémoration du 8 mai.
Quelqu'un m'a dit que, l'année dernière, elle avait eu lieu là. J'ai vérifié sur le bulletin municipal: c'est exact! Mais je ne me souviens pas la raison qui a fait que nous avons changé de lieu en 2007, il devait pourtant en avoir une!
Car auparavant, la cérémonie avait toujours lieu devant la plaque de la Place du 8 mai 1945!!!
- 11 novembre au cimetière
- 8 mai sur la Place du 8 mai 1945, comme son nom l'indique!!!
- 15 août sur le Monjollet.
Si nous ne mettons pas de gerbe le 8 mai sous la plaque concernée, nous ne rendons pas hommage à tous nos morts clavésiens de la deuxième guerre. Ils ne sont pas tous morts au cours d'une action de la Résistance.
Je rappelle d'ailleurs que le monument du Monjollet est le "Monument à la Résistance du Haut-Var", et qu'il n'existe que depuis 1993.

Anonyme a dit…

Mais non voyons , Ulla est comme le sachet de thé "CEY-LONG". Il faut lui laisser le temps d'infuser !....
Je n'ai pas beaucoup de sympathie pour le Maire Nouveau, mais finalement je me demande s'il ne faudrait pas un peu le plaindre ?
A t-il vraiment réfléchi lorsqu'il a fait son choix, entre :
Science infuse, ou cerveaux diffus...
Il ne s'est pas posé cette question ?
Devine, si tu peux, et choisis si tu l'oses ceux à qui l'on doit tant.
NC

clavésienne a dit…

Comment peut -on être surpris par l’endroit choisis pour la commémoration du 8 mai ,cela fait au moins 4 ans si ce n’est plus que nous rendons hommage à nos morts à cet endroit si certains sont surpris c’est qu’ils n’ont pas honorés de leurs présences la cérémonie depuis bien longtemps . Je ne penses pas que le lieu ai une grande importance l’essentiel n’est il pas que la population Clavésienne ai répondu présente ce jour là pour honoré ses morts qu’ils soient morts au cours d’une action de résistance ou pas nous devons éterniser leurs souvenirs

Anonyme a dit…

je suis vraiment desole mais commemorer au mauvaise endroit c'est important car nos morts cher anonyme sont inscrit place du 8 mai alors nous allons faire le 15 aout ignorant au cercle comme cela il y aura encore plus de monde "encore un super clavesien qui se decouvre..." c'est pas parce que paul a tue pierre que jean doit tuer patrick c'est ce que j'enseigne a mes enfants c'est bien d'avoir critiqué l'autre conseil mais ne pas faire pareil c'est encore mieux ....