mardi 20 mai 2008

Pour un référendum à Claviers

Curieux comme les amis de la majorité clavésienne montrent soudain les dents, alors qu'il n'y a pas si longtemps encore l'un d'eux se félicitait d'une interruption passagère des commentaires sur ce blog, émanant du village. Quel trouble peuvent bien leur occasionner mes billets solitaires ? Je n'ai rien dit de très nouveau, sinon signalé le mépris inexcusable avec lequel ils traitent l'opposition… Et proposé que le maire nouveau organise un référendum local pour savoir si la population souhaite que les élus minoritaire disposent d'une salle de réunion à la mairie, ce qui présenterait aussi l'intérêt de nous éclairer sur la légitimité exacte de l'équipe en place. Laquelle de ces évocations dérange ? La dénonciation de leurs mauvaises manières ? Chacun sait pourtant depuis l'élection qu'ils ne sont guère adeptes des méthodes honorables, ce n'est pas une révélation. Le référendum ? Bah! Les deux choses ensemble ? Allez savoir…

5 commentaires:

Anonyme a dit…

LA DEMOCRATIE

Il y a toujours des moyens judicieux de détourner notre belle démocratie.

VOTE à l'assemblée nationale sur les OGM, quel cas de figure : aprés échec sur le vote par la majorité.

Le premier ministre a réuni la commission mixte paritaire, composée de 7 députés et 7 sénateurs, celle-ci à pour mission d'aboutir à une conciliation en cas de désaccord persistant entre l'assemblée nationale et le sénat, si elle ne parvient pas à l'adoption d'un texte commun aprés une nouvelle lecture le gouvernement peut demander à l'assemblée nationale de statuer définitivement.

En clair, cette disposition de la loi prévue par l'article 45 de la constitution de 1958, a permis au gouvernement de représenter le texte sur les OGM, en élucidant tous les amendements déposés par l'opposition.

Il existe aussi le vote bloqué, le fameux 49-3.
Le droit français a encore bien des dérives démocratiques à mon sens.

Le garant de la démocratie ne serait-il pas le rapport de force, avec un mélange de convictions bien trempées, de la statégie, de la pugnacité, enfin un citoyen...

Un soutien aux marins-pêcheurs pour leur lutte, il appelle à une mobilisation, et une prise de conscience sur la situation actuelle dans notre pays, par tous les citoyens que nous sommes, il n'est jamais trop pour agir, le pire c'est de ne rien faire, la sécu à la trappe bientôt, la déréglementation du code du travail, etc... trop c'est trop

Une citoyenne en colére...

clavésienne a dit…

Bonsoir cher monsieur Fraysse,

Il serait honorable de la part de la majorité de donner aux Clavésiens les motifs du refus de prêter la salle de la mairie à l’opposition lors du prochain conseil municipal !
Toujours un plaisir de vous lire.
Clavésienne

Anonyme a dit…

Je pense qu'effectivement il serait plus qu'honorable mais légitime que nos élus se prononcent sur cet état de fait.

De toute maniére empêcher des élus de travailler en mairie, c'est tout simplement un atteinte à leur statut, indigne de notre démocratie.

Micheline Starck a dit…

Nous avions discuté, lors du seul conseil privé(c'est à dire sans public) du fait d'avoir une salle pour nous réunir.
Nous avions demandé la grande salle du rez-de-chaussée puiqu'elle est dévolue aux mariages ou aux réunions.
La majorité du conseil avait accepté.
Comment vous dire la surprise que nous avons eue de recevoir la lettre du maire!...
Qui prend réellement les décisions? Qui se prétend un élément modérateur?
Est-ce qu'on a peur que des élus sachent ce qui se passe à la mairie?
Quand je pense qu'on nous a reproché d'avoir un maire "dictateur" et de mal communiquer!!!

Anonyme a dit…

Puisque la majorité du conseil municipal avait accepté, alors pas de souci.

Réunissez-vous légitimement dans ce lieu symbolique, et bon travail.