vendredi 9 mai 2008

Claviers

Il paraît que je n'ai pas que des amis à Claviers, contrairement à ce que je croyais. Voyez comme il est facile de s'illusionner ! Certains me reprochent d'entretenir un mauvais esprit d'opposition avec le blog… Sans mes petits billets de protestation, le village serait aujourd'hui euphorique, tout le monde s'embrassant dans tous les coins, fier d'avoir une belle municipalité, soudée derrière son maire nouveau. Bon, j'ignore combien de clavésiens, au juste, disposent d'internet, combien me lisent ; à vue de nez, ils sont loin de représenter l'ensemble des mécontents. À ceux que ma prise de parole solitaire agace, j'aimerais dire ceci : quand bien même je serais l'unique citoyen de ce village à estimer que mon vote aux élections municipales a été dévoyé d'une façon inadmissible, j'aurais encore le droit de le crier sur les toits. Parce que nous sommes tout de même un peu en démocratie.

10 commentaires:

claire a dit…

J'en profite pour informer ceux et celles qui partagent nos opinions que nous nous réunissons le samedi midi autour d'un verre à l'Auberge provençale.
Bienvenue à tous.

Philippe HERMELIN a dit…

La démocratie c'est un peu comme pour la télé. Si je n'aime pas regarder le foot sur TF1 ou C+ il me reste la 2, 3,5,6.... Alors ici c'est pareil... les personnes qui n'aime pas ce Blog, ils ont largement la possibilité d'en découvrir d'autres... et de laisser vive la liberté d'expression... comme ça, ils seront heureux avec eux mêmes, comme moi pour le foot...

clavésienne a dit…

Vous avez certainement plus d’alliés que vous ne l’imaginiez ,cher monsieur Fraysse je peux comprendre que l’on ne soit pas toujours d’accord avec vous d ailleurs il m’arrive parfois de ne pas l’être mais j’admire votre courage !Quelques mots de soutiens pour notre talentueux écrivain de la part de ses supporters serait les bienvenues……Cordialement
Clavésienne

Anonyme a dit…

Leo Ferre - Avec Le Temps
Avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie le visage et l'on oublie la voix
le c?ur, quand ?a bat plus, c'est pas la peine d'aller
chercher plus loin, faut laisser faire et c'est tr?s bien

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
l'autre qu'on devinait au d?tour d'un regard
entre les mots, entre les lignes et sous le fard
d'un serment maquill? qui s'en va faire sa nuit
avec le temps tout s'?vanouit

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
m?m' les plus chouett's souv'nirs ?a t'as un' de ces gueules
? la gal'rie j'farfouille dans les rayons d'la mort
le samedi soir quand la tendresse s'en va tout' seule

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
l'autre ? qui l'on croyait pour un rhume, pour un rien
l'autre ? qui l'on donnait du vent et des bijoux
pour qui l'on e?t vendu son ?me pour quelques sous
devant quoi l'on s'tra?nait comme tra?nent les chiens
avec le temps, va, tout va bien

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
on oublie les passions et l'on oublie les voix
qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid

avec le temps...
avec le temps, va, tout s'en va
et l'on se sent blanchi comme un cheval fourbu
et l'on se sent glac? dans un lit de hasard
et l'on se sent tout seul peut-?tre mais peinard
et l'on se sent flou? par les ann?es perdues- alors vraiment
avec le temps on n'aime plus

LEON a dit…

Claviers le petit moscou
retour vers le futur.
Futuriste? non!! car non content de s'etre rendus coupable du detournement manifeste de nos voix lors des municipales les usurpateurs voudrais t'ils nous formater à leurs pensées unique nous spoliées de nos idées de nos aspiratios de notre liberté: A quand un "GOULAG" en lieu et place du city-stade.
Tous les ingredients de la mise en place d'un "régime" unique et totalitaire me paraisse réunis;
-démocratie baffouée,intriguants qui instrumentalise dans l'ombre afin d'obtenir de menus faveurs du parti en place et meme le retour des dynasties j'en veux pour exemple la présidence du nouveau comites des "festivitées"bien qu'à quelque chose malheur est bon car peut-étre Claviers ne bruleras t'il pas cet été ,bienfait de pouvoir croire que l'on est enfin important et incontournable .
M.Fraysse peut-étre que mes propos vont vous paraitre exessifs et que l'ont ne pourra pas me lire sur votre blog mais j'avais besoin par ces lignes de vous t&moignez mon soutien et mon admiration pour le courage dont vous faites preuve en vous exprimant et en portant la parole de la masse silencieuse dont je suis sur votre blog.
A bientot,j'espere.

LEON

Anonyme a dit…

CITOYENNE

Je ne comprends pas ce que veut dire Claviers le petit moscou, retour vers le futur ?...

LEON a dit…

Bonjour Clavésienne
Il s'agit d'une allusion à un passé ou l'on surnommait Claviers "le petit Moscou" du fait que la municipalité de cette époque et ses sympathisants en majorité adepte du marteau et de la faucille avaient la main mise sur le village et ses associations.
De là à penser que certains sont nostalgique de cette époque antédiluvienne il n'y à qu'un pas à franchir.

LEON.

Le coucou de Claviers a dit…

Bonjour Leon,
Vous désapprouvez ce qui est arrivé à Claviers : nous sommes d'accord.
Par contre, je regrette votre recours à des images aussi hasardeuses pour qualifier la majorité municipale. Je connais un peu une partie des élus de la dite majorité, et voir en eux des nostalgiques du Goulag prête à rire. Les reproches que l'on peut leur adresser sont d'une autre nature, l'époque des procès en sorcellerie est heureusement révolue. JLF

Anonyme a dit…

Bonjour Leon

Desolé, mais je n'ai pas les mêmes idées que vous à la maison.
il est vrai qu'il y a quelques decenies Claviers etait "rouge" mais là ou je ne suis pas d'accord c'est lorsque vous dites qu'ils avaient la main mise sur tout.
d'une part ils etaient tres solidaires et se souciaent uniquement du bien de Claviers et de ses habitants
et d'autre part jamais ils n'auraient trahis et encore moins acceptes les agissements de certaines personnes.
rouge c'est certain mais avec de vraies VALEURS

Anonyme a dit…

en parfait accord avec Leon et bravo pour être le porte parole de personnes ne vous ayant jamais ni vu, ni entendu, ni fréquenté dans le passé, ce sont vos nouveaux amis dont je parle.