jeudi 15 mai 2008

Cercle des citoyens clavésiens.

Il est vrai que plusieurs personnes ont réclamé ici un débat public sur la situation clavésienne. Il est vrai aussi que le débat est la marque de la démocratie. Toutefois, on voit mal en quoi il pourrait effacer le clivage entre ceux qui ont trouvé l'élection du maire satisfaisante, ou qui s'inclinent devant le fait accompli pour avoir la paix, et ceux qui la condamnent. D'autre part, en réponse à un commentateur attristé de "voir les gens se déchirer", j'aimerais faire remarquer que les clavésiens sont gens raisonnables : l'atmosphère du village n'est pas celle d'une guerre civile, loin de là ! Deux mois après l'élection, ou presque, nous avons une municipalité légalement constituée, il est temps d'en prendre acte. Deux mois après l'élection, la palinodie qui l'a entachée ne devrait en revanche pas être oubliée. C'est là-dessus, la morale, l'honnêteté républicaine, qu'il me semble personnellement urgent de nous rassembler.
La citoyenneté commence au village, ne la galvaudons pas.
Mis à part le lancement d'une pétition réclamant la révision de la loi électorale, à destination par exemple de notre sénateur, nous pourrions commencer par nous retrouver, sympathisants de l'opposition municipale, à l'occasion d'un pique-nique. J'en lance en tout cas l'idée…

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Le débat public dont je faisais référence aussi, en ce qui me concerne c'est tout simplement un conseil municipal on va dire citoyen, avec les élus, quant à l'ambiance du village je réitére pas vraiment détendu.

Pour les personnes exercées à ce mode d'expression je trouve cela enrichissant enfin c'est mon avis, comme vous dites nous sommes des gens civilisés.

Il ne s'agissait pas de tenter d'effacer le clivage.

LEON a dit…

Bonjour,
Demi-surprise ce jour en lisant sur le site de Claviers Ensemble que Les élus de cette liste se sont vu interdire l'acces a la mairie pour leurs réunions de travail.AFFLIGEANT!!
Au nom de quoi M.le demi-maire se permet t'il de reléguer une partie des membres du conseil municipal en élus de seconde zone?
Il est bien tel que je le pensais, lui qui se pretendais au soir de son simulacre d" élection l'unique fédérateur des deux listes, un arriviste avec un costume bien trop large pour lui.
Qui séme le vent recolte la tempete
adage bien connu qui trouve ici tout son sens.

LEON

LEON a dit…

COLERE,
decidemment cela ne me passe pas bien que je sache quelle soit mauvaise conseillére,tant-pis car enfin en baffouant de la sorte sept élus c"est moi ,c'est vous c'est nous que l'ont cherche à faire taire ,à faire accepter l'innacceptable :le déni de démocratie.Mais peut-étre que Pinnochio ne peut il décider librement que lorsque Geppeto (J.B) le lui permet dans ce cas la situation est plus grave encore que ce quelle semble car le marionnetiste est pire que son pantin puisque sa seule motivation à tout cela n'est que la satis faction de son ego.Je suggére au sept élus concernés d'organisér une manifestation devant la mairie en conviant la presse et tous les clavésiens de bonne volonté qui voudront bien leurs apporter leurs soutiens et par la meme occasion demontrerons que Claviers n'est pas encore propriétée d'une poignée de manipulateurs(bien sur il ne sont pas tous à cataloguer de la sorte,il y à heureusement parmi eux des gens qui font passer l'intéret commun avant le leurs).

LEON

Anonyme a dit…

Je me permets une suggestion, que nous ayons lecture de cette lettre, pour avoir les tenants et les aboutissants, c'est à dire le motif du refus de se réunir ou d'avoir accés en mairie en qualité d'élus.

C'est toujours la légitimité qui à force de loi...

anne a dit…

Je tiens a votre disposition la lettre de demande de la salle de mairie et la réponse
chez anne rue saint joseph